RSS

Irlande du Nord : une victoire électorale inédite du Sinn Féin

Le 5 mai dernier ont eu lieu une série d’élections au Royaume-Uni. L’Écosse, le Pays de Galles et l’Angleterre (soit, la Grande-Bretagne) renouvelaient une partie de leurs gouvernements locaux (environ 150 assemblées sur un total de 400, soit environ 4000 sièges sur un total de 20 000). Le même jour, l’Irlande du Nord réélisait son parlement autonome (Stormont) issu du processus de « dévolution » engagé à partir de l’accord de Belfast de 1998 (aussi appelé « accord du Vendredi saint). Pour la première fois depuis la partition de l’Irlande et

Brésil : pourquoi le PSOL (gauche radicale) a-t-il décidé de soutenir Lula ?

1. Le PSOL a confirmé sa décision d’appeler à voter pour Lula, dès le premier tour [des élections présidentielles, le 2 octobre 2022], malgré le choix de Geraldo Alckmin [comme candidat à la vice-présidence sur le ticket présidentiel]. Les conditions légales électorales imposent que cette campagne se fasse par le biais d’une «coalition» [la loi électorale brésilienne ne permet pas de séparer le vote pour le président et le vice-président], sous peine d’amendes implacables et de sanctions sévères. Il s’agit donc d’une décision exceptionnelle. Et elle comporte de nombreux risques car

Un moment historique et exceptionnel !

Trois accords de « toute la gauche » ont marqué l’histoire. Mais aucune de ces trois expériences ne ressemblent en fait au processus en cours. Ce qui fait la singularité du moment actuel à la différence de 1981 et 1997 (36 est un peu loin tout de même), c’est l’inversion du contexte idéologique. Dans les années 80 et 90, les idées et les politiques néolibérales dominaient sans grande opposition. Cela ne justifie pas le tournant de la rigueur de 1983 (la fameuse parenthèse) ni les renoncements de Jospin pendant la gauche plurielle.

Espoirs et défis de la Nouvelle Union populaire

Un vent d’espoir souffle. Malgré le face-à-face du deuxième tour entre Macron et Le Pen, la gauche et les revendications sociales se renforcent. Grâce à l’excellent score de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle, en particulier dans les quartiers populaires des villes, la gauche s’est affirmée comme l’un des trois grands pôles politiques en France. Toutes tendances confondues, elle est plus forte qu’en 2017. Et surtout, c’est sa composante radicale, décidée à rompre avec les politiques libérales menées depuis 40 ans, qui domine. En proposant une alliance tout

Victoire historique du Sinn Féin en Irlande du Nord

Après deux jours de dépouillement, les résultats des élections en Irlande du Nord sont tombés, et ils confirment ce qu’annonçaient les sondages, la victoire historique du Sinn Féin qui, avec 27 sièges, est pour la première fois, 101 ans après la partition de l’île, la première force politique d’Ulster devant les Unionistes (favorables au lien maintenu avec le Royaume Uni, ancrés dans la communauté protestante). La situation est donc bouleversée, dans le prolongement d’une crise politique ouverte depuis le Brexit. Depuis la partition de l’Irlande en 1921, l’Irlande de Nord

Delga de gauche ?

Avec l’accord historique signé avec le PS, nous prouvons que l’Union Populaire a su s’élargir et rassembler l’ensemble des forces de gauche du pays. C’est inédit et c’est une opportunité pour faire basculer le pays à gauche lors des élections législatives le 12 et 19 juin prochains, et ainsi “d’élire” Jean Luc Mélenchon premier ministre. Mais au PS, certain·es, dont Mme Delga, présidente de la région Occitanie, refusent cet accord, arguant du fait qu’il ne saurait y avoir entente entre le PS et la FI, deux gauches irréconciliables selon eux.

NUPES : en avant pour la victoire !

La Convention d’investiture de la Nouvelle union populaire écologique et sociale, tenue samedi à Aubervilliers (station de métro Front populaire !), a lancé dans l’enthousiasme la campagne commune pour les législatives. L’objectif est clairement fixé : permettre au bloc populaire d’être majoritaire avec la volonté d’exercer le pouvoir pour mettre en oeuvre le programme de la NUPES. Avec, la semaine dernière, le vote de 62 % des membres du Conseil national du Parti socialiste en faveur de la participation à la « Nouvelle union populaire écologique et sociale » (NUPES),

La guerre contre les femmes, toujours !

Mardi dernier, 3 mai, les médias ont relayé deux informations plus qu’inquiétantes concernant les droits des femmes. Selon l’AFP, des responsables talibans de Herat, « la ville la plus progressiste d’Afghanistan », ont demandé aux moniteurs des auto-écoles de ne plus délivrer de permis de conduire aux femmes. Information non démentie. Selon le site Politico, la Cour suprême des Etats-Unis s’apprête à supprimer le droit à l’avortement. Le projet  dévoilé renverrait à chaque Etat la possibilité d’adopter sa propre législation, donc de décider, si celui-ci le souhaite – au moins une douzaine d’Etats se sont

Union populaire : les raisons du succès

Ma conviction depuis longtemps, c’est que seule une nouvelle gauche porteuse de changements en profondeur peut répondre aux aspirations de notre temps. Car face aux crises qui s’accumulent, l’heure n’est pas à l’aménagement du système en place mais à la rupture avec les normes dominantes. Mais, comme disait Friedrich Engels, « la preuve du pudding, c’est qu’on le mange » : 2022 en est la démonstration. Ce qui crée de la dynamique et permet de construire l’avenir, c’est un projet de transformation radicale – c’est-à-dire prenant les problèmes à la racine – et une

L’intelligence du « peuple de gauche »

Ce qui paraissait impossible se présente sous nos yeux. Une union du « bloc populaire » où la partie gauche de l’alliance domine sur toutes les questions programmatiques essentielles. Comme le rappelle en substance le vieil Hegel, la chouette de la connaissance prend son envol à la tombée de la nuit. Et nous savons maintenant que si alliance il y a en définitive, ce ne pouvait être que dans ces conditions, dominée par sa gauche. Une partie, encore minoritaire mais massive, de l’électorat ne supportait décidément plus les atermoiements avec