RSS

Delga de gauche ?

Avec l’accord historique signé avec le PS, nous prouvons que l’Union Populaire a su s’élargir et rassembler l’ensemble des forces de gauche du pays. C’est inédit et c’est une opportunité pour faire basculer le pays à gauche lors des élections législatives le 12 et 19 juin prochains, et ainsi “d’élire” Jean Luc Mélenchon premier ministre.
Mais au PS, certain·es, dont Mme Delga, présidente de la région Occitanie, refusent cet accord, arguant du fait qu’il ne saurait y avoir entente entre le PS et la FI, deux gauches irréconciliables selon eux. La plus virulente en la matière est Carole Delga, boursouflée de suffisance, qui vitupère dans tous les médias, jusqu’à citer Mendes France, dont elle a dû aller chercher les propos dans un dictionnaire des citations. Mais la question, la seule qui vaut c est Mme Delga est elle de gauche? Question légitime qu’on peut poser à une “Vallsiste” quand on voit ce qu’est devenu Manuel Valls. Elle se dit républicaine et décide que les autres ne le sont pas, notamment en faisant un procès en républicanisme à la FI. Je ne sais pas ce que républicain veut dire pour Mme Delga. Peut être cela signifie faire barrage au RN avec la REM alors que c’est M.Macron et son gouvernement qui ont fait monter encore plus Le Pen ces 5 dernières années ? Être républicain c’est accepter la dérive autoritaire de l’Etat ces dernières années ? Mme Delga n’est pas gênée par ces politiques car elle a elle même demandé l’interdiction des manifestations le samedi après midi en Occitanie voilà moins de deux ans !
Mme Delga se dit de gauche mais ne jure que par l’entreprise (M. Valls, son mentor, n’aimait il pas l’entreprise au point de déclarer sa flamme à celle-ci devant le Medef ? ). Mme Delga ne veut pas baisser l’âge de départ à la retraite, a augmenté le temps de travail des agents de la région Occitanie sans augmentation de salaire.
Mme Delga aurait également le monopole de la laïcité. On ne comprend pas bien de quoi il s’agit. Lutter contre le racisme et les discriminations ça serait « islamo-gauchiste », terme utilisé ad nauséam par les idiots utiles de l’extrême droite qui on reprit bêtement les mots de l’extrême droite. Mme Delga est tellement laïque que de 2015 à 2020, sans y être obligée, elle a versé pour 48 millions d euros de subventions aux lycées privés confessionnels catholiques.
En fait, Mme Delga n’est pas de gauche, elle est social-libérale. Elle a été ministre de François Hollande, le président social-libéral qui a mis le pieds à l’étrier de son ministre de l économie Emmanuel Macron. Aujourd’hui, elle tempête parce qu’il n y a pas assez de circonscriptions au PS dans la région Occitanie. Réélue à la tête des région l’an dernier, elle se réveille soudain et ne comprend pas ce qu’il se passe avec 1,7 % pour Anne Hidalgo dont elle était directrice de campagne, et un rapport de force en sa défaveur. Elle ne le digère pas, elle qu’on a mis sur un piédestal, elle a les chevilles qui enflent. Elle s’est crue même un destin national. Mais ne riez pas, c’est possible! Comment ? Il suffit qu’elle se rallie à la macronie. D’autres l’ont fait avant elle et d’autres sont en train de le faire. Ca va vite quand on vous propose des postes.
Ce qui est sûr c’est que les clarifications sont à l’oeuvre. Et une gauche digne de ce nom est en route enfin. Quand à ceux et celles qui ne s’y retrouvent pas, tant pis !
Myriam Martin